Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog des Lions de Menilmontant
  • Le blog des Lions de Menilmontant
  • : Le site du club mythique de l'est parisien
  • Contact

Recherche

25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 10:04

Contexte

Après un début d’année très convaincant, ponctué par trois victoires en match amicaux, les lions reprennent les matchs officiels avec un huitième de finale de coupe. L’adversaire du soir se prénomme « jeux en herbe », un nom hérité d’une période associative d’après leur capitaine.

Souverains en championnat, avec seulement deux défaites depuis le début de saison, les joueurs de JEH se présentent avec deux jeux de maillots, un signe qui ne trompe pas sur leur implication dans le foot. D’ailleurs ces adversaires ne sont pas inconnus des lions, qui se sont déjà inclinés contre eux par le passé.

Mais la coupe garde le charme si particulier des matchs couperets, propres à transcender les outsiders et niveler le niveau des équipes.

 

Feuille de match

Pour combler les nombreuses absences (Seichon, Nodé, Stan, Laurent, Pascalis, Quentin L, Arthur, Gaël, etc), deux nouveaux joueurs ont fait leurs classes ce soir : Pierre et Victor.

Au coup d’envoi, étaient présents : Djino dans les buts, Victor et Romain dans l’axe, Valentin et Jordan sur les ailes, un milieu récupérateur composé de PE et Alex, Antoine et Raph’ sur les côtés, Paul en meneur et Quentin devant.

Jérem’ et Pierre ont débuté sur le banc et sont ensuite rentrés comme milieu récupérateur et attaquant, respectivement.

 

Déroulé du match

Vous souvenez-vous d’Aimé Jacquet ? Pas l’entraîneur champion du monde 98, non : la marionnette des Guignols de l’info qui traînait son spleen en commentant le championnat de France de « liguaaiin ». Celui qui ne parvenait pas s’enthousiasmer pour un Bordeaux-Metz et frôlait le suicide en évoquant un Sochaux-Auxerre. Eh oui, la ligue 1 c’était l’image même du championnat ennuyeux, qui pouvait conclure une journée avec 5 0-0 à la clé. Bref, une mission impossible pour les commentateurs télé de Canal +. Mais ça, c’était avant…avant les festivals monégasques, par exemple.

Bref, tout ça pour dire qu’on a eu droit à un bon gros 0-0 ce soir.

C’est le résultat d’une opposition entre deux équipes bien en place, sans point faible véritable, appliquées dans leur jeu et suffisamment endurantes pour répéter les efforts défensifs jusqu’au coup de sifflet final.

On peut se souvenir des quelques occasions ratées par les lions, notamment un but de Quentin (frappe en lucarne après un contre en profondeur) en première période, refusé pour hors-jeu. Plus tard, Pierre a adressé une tête hors du cadre et Paul a expédié un tir au-dessus de la transversale, sur une reprise difficile. Et c’est à peu près tout pour la première période.

En seconde mi-temps, les joueurs de JEH ont obtenu quelques situations intéressantes, sans se montrer tranchants. Les lions ont répliqué avec notamment une frappe en rupture de Pierre, qui a fini sa course sur le poteau. Alex a allumé une mèche à 30m sur une sortie de corner, sans réussir à inquiéter le gardien.

Incapables de forcer la décision, les lions se sont présentés à la séance de tirs aux buts. Face à un gardien adverse très performant dans cet exercice, ils ont dû prendre des risques en visant les coins. Alex, Raph’, PE et Jérem’ sont parvenus à marquer, mais le tir de Paul a été repoussé par le poteau. En face, les tireurs de JEH ont eu une réussite maximale, avec 5 tirs convertis.

Ce soir, c’était la coupe et il fallait un vainqueur. Valeureux et appliqués dans le jeu, les lions n’ont pas su forcer la décision dans le temps réglementaire. Ils quittent donc l’aventure la tête haute, conscients d’avoir haussé leur niveau à celui d’un adversaire qui leur est historiquement supérieur. Il faut aussi signaler l’excellent état d’esprit qui a régné sur le terrain durant toute la rencontre : c’était un beau match, malgré la déception au final !

Repost 0
Published by Lions de Menilmontant
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 10:31

Contexte 

A l’approche des fêtes de fin d’année, alors que la température s’approche du zéro et sous une pluie légère, les lions ont débuté leur seconde compétition de la saison 2016-2017, à savoir la coupe de foot loisir. Après un début de saison poussif qui a rapidement éteint nos rêves de titre de champion, le mois de novembre a marqué une inflexion des résultats (formulation présidentielle) qui s’est traduite par une succession de deux victoires consécutives. Est-ce déjà le début d’une série ? C’était l’enjeu du match de ce soir.

 

Feuille de match

Le match a débuté avec une composition très classique en 4-2-3-1, avec Djino aux cages, Valentin et Jordan en défense centrale, Pascalis et Laurent sur les ailes, Antoine et Alex en récupérateurs, Jérem’ en meneur de jeu, épaulé par Gaël à gauche et Raph’ à droite. Quentin a occupé le poste d’attaquant en début de match.

Arthur et PE ont débuté sur le banc, avant de rentrer en meneur et en récupérateur, respectivement. Les nombreux changements (tous les quarts d’heure) ont conduit à beaucoup de bricolage/interversions tactiques.

 

Déroulé du match

Lors du repérage de la pelouse, et pendant que ses coéquipiers s’entraînaient aux pénaltys, Jordan a fait remarquer que le terrain était d’une largeur inhabituelle, propice au jeu à terre tout en latéralité qui fait rêver les catalans. Bien vu. Pourtant, dès les premières minutes les joueurs de l’équipe « cailloux » ont mis une application à sauter les lignes. Les lions ont répondu en défendant assez bas et en relançant rapidement les ballons. Très rapidement, les deux équipes se sont donc retrouvées coupées en deux.

Après plusieurs situations intéressantes pour les lions (frappe de Gaël au-dessus de la barre, pigeon abattu par Antoine), les joueurs de cailloux profitent du déséquilibre pour adresser un long ballon à leur attaquant gauche. Celui-ci place une accélération, puis une frappe croisée qui vient tromper Djino (0-1 ~5e min).

Ce but intervient contre le cours du jeu, mais sanctionne surtout un manque d’agressivité à la récupération, amplifié par le trop grand espace entre les lignes défensives.

Heureusement, la réaction ne s’est pas fait trop attendre : sur nouveau déboulé côté gauche, Gaël enchaîne un crochet exter’ et un crochet inter’ avant d’être bousculé par son vis-à-vis. L’arbitre n’a pas hésité et a désigné le point de pénalty, malgré les contestations des locaux. Mis en confiance par son échauffement, Raph’ a converti l’occasion d’un tir à ras-de-terre, petit filet, côté ouvert (1-1 ~15e min). Voilà ce qui s’appelle rendre à Cailloux la monnaie de sa pièce. Et oui, j’ai réussi à placer un nom de Pokemon dans un débrief.

Rentré quelques minutes plus tôt, Arthur a eu tout d’abord une occasion chaude, mais n’a pas su cadrer sa frappe, trop enlevée. Mais sur un coup franc tiré par PE, il a fait étalage de sa technique en enchaînant contrôle, crochet exter’ et frappe dans le petit filet opposé (2-1, 25e min).

Dans la foulée, les lions se sont de nouveau montrés dangereux, avec un tir que le gardien adverse a mal jugé et qui a fini sa course sur le poteau.

Pourtant, les lions vont de nouveau se faire surprendre avant la pause avec un superbe débordement sur l’aile droite, ponctué d’un petit pont en talonnade, puis d’un centre au deuxième poteau, repris de volée par les géologues (2-2, 45e min). Il s’agit certainement du but du match et il a permis aux lions à garder la tête froide durant la pause.

Au retour de la pause, les lions ont contrôlé le jeu avec un axe composé d’Alex en défense centrale, de Jérem’ en 6, d’Arthur en meneur et de Quentin en pointe.

Malgré les offensives incessantes, c’est sur un corner que les lions vont de nouveau trouver la faille. Tiré par Arthur, celui-ci est magnifiquement dévié dans ses cages par un défenseur (3-2, 55e min).

Quentin a eu plusieurs fois l’occasion d’alourdir la marque, sans réussite.

Finalement, c’est Raph’, lancé par Quentin, qui a clôt le score avec un dernier but en fin de match (4-2, 70e min). Avec deux buts d’écart, les joueurs de Cailloux ont fini par relâcher la pression, permettant aux lions d’atteindre le prochain tour de la coupe.

 

Repost 0
Published by Lions de Menilmontant
commenter cet article
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 09:38

28 novembre 2016 : Lions Menilmontant contre Maarifienne 6 à 0 !

Contexte 

Dire que les lions ne réalisent pas leur meilleur début de saison serait une litote. Après un enchaînement de contre-performances, force est de constater que la nouvelle poule que nous avons rejointe est bien plus relevée que celle des saisons précédentes.

Sur le plan comptable, nous abordons cette septième journée depuis la huitième place (sur 10 équipes). Surtout, c’est l’occasion de nous confronter à l’avant-dernier du championnat, qui cumule une victoire et quatre défaites (tandis que nous avons une victoire, un nul et trois défaites).

Il s’agit donc d’un match à la fois important face à un adversaire direct et relativement abordable. Victoire obligatoire, dont acte.

 

Feuille de match

Dans un froid glacial, et en l’absence d’Alexandre, de PE et des frères Nodé-Langlois, Romain a été propulsé entraîneur. Il a proposé au coup d’envoi un 4-4-2 composé de Djino dans les buts, lui-même et Jordan en défense centrale, Valentin et Laurent en latéraux, Paul et Jérémy en récupérateurs, Quentin et Raphaël sur les ailes et Pascalis et Gaël en attaque.

Seichon, Antoine et Stan’, arrivés plus tard, ont complété le banc. Ils sont rentrés après 20 minutes de jeu, aux postes de latéral droit, milieu gauche et attaquant de pointe, respectivement.

 

Déroulé du match

Dès le début de rencontre, on a compris que les joueurs de Maarifienne n’exerceraient pas de pressing, se contentant de défendre bas et de relancer tant bien que mal vers des attaquants bien esseulés. Les lions n’en demandaient pas tant pour mettre en place un jeu de passes à terre qui a eu le mérite de faire courir leur adversaire du soir.

Le premier but est intervenu au quart d’heure de jeu sur un corner tiré par Raphaël et repris par Pascalis aux six mètres. Le ballon a alors échoué dans les pieds de Quentin, qui a converti l’offrande (~15e, 1-0). Lécolinzaghi !

Mis en confiance, les lions ont voulu enfoncer le clou pour se mettre rapidement hors d’atteinte. Peu de temps après le premier but, Gaël s’est vu refuser un but pour une main, semble-t-il imaginaire. Un fait de jeu sans grande conséquence, tant les lions avaient décidé de mettre au supplice la défense de Maaarifienne ce soir.

Après avoir capté un corner défensif, Djino a effectué une relance rapide sur Paul. Inarrêtable, celui-ci a résisté à la charge du défenseur avant de fusiller le gardien d’une frappe sèche (~20e, 2-0). Paul Pot (un peu limite, celle-ci).

Sur l’engagement adverse, Gaël est parvenu à s’emparer du ballon aux abords de la surface adverse. D’une feinte suivie d’un crochet intérieur, il a déposé son vis-à-vis puis a allumé le pauvre gardien de Maarifienne (~22e, 3-0). Voilà ce qui s’appelle se faire justice soi-même.

Match plié avec 3-0 à la mi-temps, voilà qui rappelle la déculotté subie par les marseillais au Louis II le week-end dernier.

Au retour de la pause, le match semble s’équilibrer quelque peu, les visiteurs parviennent même à s’offrir quelques situations, notamment sur corner. Mais même à ce jeu, on dénombre plus de situations de buts côté léonin, avec plusieurs reprises cadrées, mais non converties.

Il faut attendre le quart d’heure de jeu pour voir un nouveau but, avec un déboulé de Pascalis, bien servi sur le côté gauche par Quentin, qui s’en va battre le gardien une nouvelle fois, en deux temps (~60e, 4-0). Un but, une passe pour Quentin, pas mal pour un arrière gauche.

Quelques cinq minutes plus tard, le gardien adverse lève le dernier doute sur son métier véritable ; il se peut qu’il soit banquier, philatéliste ou joueur de trombone, mais certainement pas gardien de but. Sur une touche jouée en retrait, il s’empare du ballon à la main et cause ainsi un coup franc indirect dans sa surface. Raphaël se charge de placer le ballon au second poteau, où l’attend Seichon pour catapulter le cuir d’une belle tête dans le but vide (~65e, 5-0). Bureau Veristache.

Deux postes n’avaient pas encore fait action de but, le milieu gauche et l’arrière droit. Sur un ballon récupéré, Antoine a envoyé une balle en profondeur pour Laurent, toujours plus offensif après chaque minute passée sur la pelouse. Celui-ci a converti l’offrande après avoir buté une première fois sur le gardien adverse, décidément pas en réussite (~75e, 6-0). Le numéro 9 caché.

6-0, ça peut sembler sévère, mais les lions ont récité leurs gammes avec un football engagé, fait d’attaques placées et d’une bonne cohésion d’ensemble. A l’inverse, les adversaires ont montré des lacunes de placement, de technique et de physique. Tous comptes faits, ce match a redonné le moral aux joueurs du XXe, après plusieurs défaites (parfois lourdes). Ha-tchic, ha-tchic, ha-tchic…

De quoi réjouir le nouveau sponsor Rossi-Landi Avocats et son partenaire sports-village.com

Repost 0
Published by Lions de Menilmontant
commenter cet article
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 10:56

Chers lions 

Match amical lundi 24 octobre contre kro chez eux. 

Rendez-vous au stade de la porte de la Chapelle 2 

Entrée par le stade des fillettes 

54 bis Bldg net

75018 Paris. Face a la station t3c.besson.  Rendez-vous 18h30. coup d'envois 19h

Repost 0
Published by Lions de Menilmontant
commenter cet article
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 09:54

Contexte 

Après des années de confrontations, le match contre Kro apparaît comme un classique du foot loisir. Le dernier en date – une victoire 5-3 lors de la pré-saison – laissait augurer de belles choses pour cette quatrième journée de championnat. La victoire aurait été d’autant plus belle que le début de saison 2016-2017 est assez médiocre sur le plan comptable, avec une victoire, un nul et une défaite au compteur.

Et pourtant, face un adversaire très déterminé et quelques faits de jeu contraires, les lions ont une nouvelle fois plié ce soir et encaissé un défaite à domicile sur le score de 1-2.

 

Feuille de match

Avec le retour de plusieurs joueurs en défense (Jordan, Laurent et Valentin), il a fallu modifier la disposition tactique par rapport aux matchs précédents. Au coup d’envoi étaient présents Laurent, Jordan, Romain et Valentin en défense, Antoine et Alex en récupérateurs, Paul en meneur, Pascalis et Raph’ sur les ailes et Quentin en pointe. Gaël, Stan’ et Seichon ont débuté sur le banc et rejoint l’équipe par la suite. Devons-nous considérer l’arbitre comme un joueur ? Si oui, il ne fait aucun doute qu’il avait pris sa place dans l’équipe léonine.

Le système de jeu mis en place par Alex s’apparentait donc à un 4-2-3-1 assez dense.

 

Déroulé du match

D’emblée, l’adversaire a mis une pression importante sur l’équipe locale. Plus agressifs, plus volontaires, les joueurs de Kro ont bloqué les relances courtes qui avaient fait la force des lions dans les rencontres précédentes.

Jamais avare d’efforts défensifs, Alex a voulu disputer un ballon aérien au latéral droit de Kro, mais son coup de tête a échoué directement dans le visage de son vis-à-vis. Suite à ce contact, Alex a dû céder sa place pour rejoindre l’hôpital. Ce premier fait de jeu du match a eu un gros impact sur la suite, puisque Paul a dû descendre d’un cran pour épauler Antoine, tandis que Stan’ est entré en meneur. Avec son coach sur le flanc et moins de profondeur de banc au milieu de terrain, la suite du match s’annonçait plus difficile.

En face, la ligne d’attaque à trois joueurs n’attendait que ça pour se réveiller et mettre au supplice la défense des lions. Sur une percée côté droit, l’ailier a placé une frappe vicieuse, que Djino n’a pas su capter complètement. En véritable renard, le numéro 9 adverse a alors pu ouvrir le score (0-1 ~20emin).

A peine une minute plus tard, l’ailier droit de Kro est parti en profondeur et a crucifié Djino, resté sur sa ligne (0-1 ~21emin).

Ce deuxième but a agi comme un coup de massue. Déboussolés, étouffés dans le jeu, les lions avaient perdu la confiance. Mais l’arbitre – très pointilleux (poussettes, touches, etc) – a fait sortir de leur match les adversaires. Râleurs et bavards par nature, ils ont écopé de nombreux avertissements verbaux pour des fautes grossières et des contestations.

C’est alors qu’est intervenu le deuxième fait de jeu du match ; sur un centre léonin venu de la droite, un défenseur de Kro a annoncé « J’ai ! », sans pour autant s’emparer du ballon. L’arbitre a choisi de siffler un coup franc indirect pour cette « faute verbale ». Paul a décalé le ballon pour Stan’, qui a frappé directement sur un joueur adverse. Paradoxalement, ce fait de jeu favorable a troublé les locaux, qui se sont sentis aidés et par-là, déresponsabilisés. D’autant plus que l’issue négative du coup franc a revigoré les visiteurs.

Sur un corner, Stan’ s’est procuré la dernière situation de la première mi-temps, avec une tête puissante au-dessus des cages de Kro.

De retour de la pause, les visiteurs ont peu à peu abandonné le jeu aux lions. Peut-être à court physiquement, ils ont opté pour une tactique défensive, faite de fautes tactiques, de contestations et de contre-attaques éclairs. Les locaux se sont procurés plusieurs occasions nettes, par Stan’ de la tête sur coup franc (arrêté par le gardien), puis par Paul sur un coup franc direct à l’entrée de la surface. Dans ce second cas, le ballon dévié a échoué à quelques centimètres du montant adverse. La réussite fuyait les attaquants léonins (Gaël sur un ballon en profondeur, Quentin sur un bon travail côté droit), mais aussi les attaquants de Kro, qui ont échoué sur Djino après un bon ballon en profondeur. Ce dernier a alors gagné son face-à-face en tendant simplement sa jambe, sans même devoir se coucher.

Et c’est après une bonne dizaine d’avertissements oraux que l’arbitre a fini par choisir d’adresser un carton jaune à un joueur de Kro. Les lions ont profité de cet avantage numérique pour se procurer un pénalty, qui constitue un troisième fait de jeu. Portant haut ses origines italiennes, Romain s’était effondré dans la surface. Excédé par le mauvais esprit des joueurs de Kro, l’arbitre n’a pas hésité pour siffler pénalty. Mais une fois n’est pas coutume, le capitaine léonin a raté son tir trop imprécis et permis au gardien adverse de sauver les siens une nouvelle fois. « Ne jamais se faire justice soi-même » regrettera Romain, dépité, dans les vestiaires.

Après ce nouvel échec, les lions n’ont rien lâché ; sur un bon ballon aérien envoyé par Paul, Laurent a réussi à se démarquer et placer une tête imparable, synonyme d’espoir (1-2, ~75e min). Une nouvelle fois, Romain avait apporté le surnombre devant et monopolisé l’attention du défenseur central.

Les dernières minutes se sont résumées à un jeu d’attaque-défense, parfaitement stérile. Pascalis a écopé d’un carton jaune suite à un mouvement d’humeur à l’égard des remplaçants adverses.

Trop inefficaces devant le but, souvent battus dans les duels et brouillons dans l’ensemble, les lions quittent ce match avec une défaite assez logique. Et pourtant. Plusieurs faits de jeu, un adversaire abusant de la contestation et un arbitre très pointilleux ont fait pencher la balance du mauvais côté, alors qu’à peine un mois plus tôt, cette même confrontation avait tourné à l’avantage des lions. Il y a des soirs comme ça…

Repost 0
Published by Lions de Menilmontant
commenter cet article
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 12:34

Chers lions 

Pour les personnes qui n'ont pas WhatsApp match lundi porte de Montreuil. 

Rendez-vous 18h45 Coup d'envoi 19h30

Repost 0
Published by Lions de Menilmontant
commenter cet article
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 09:24

Je crois que nous jouons à 20h30 bd Lannes contre Luxembourg.

Rendez vous à 19h45

Repost 0
Published by Lions de Menilmontant
commenter cet article
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 11:06

Chers Lions

Rendez vous Porte de Montreuil à 18H45 COUP D'ENVOI À 19H30

mercide penser à vos licences pour ceux qui ne l'ont pas encore fait.

Romain

Repost 0
Published by Lions de Menilmontant
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 11:31

Contexte

Les matchs amicaux de pré-saison sont connus pour n’apporter que de maigres enseignements quant à la saison à venir. Parmi ceux-ci, deux choses se sont vérifiées hier soir :

  • L’équipe a retrouvé une certaine ambition dans le jeu, illustrée par les séquences de passes et l’alternance jeu court/jeu long
  • Les matchs des lions édition 16-17 sont propices à une avalanche de buts

Et pourtant, face à un adversaire à la fois plus technique et plus tranchant, l’issue du match était inéluctable. Cette lourde défaite inaugurale (6-2) sur le terrain de Bagatelle est évidemment une déception sur le plan comptable, puisque les lions vont débuter la saison à la dernière place du classement. Mais elle a aussi démontré la force de caractère de l’équipe, qui a su garder la tête haute et adapter son jeu pour contrer l’adversaire en deuxième mi-temps.

Feuille de match

L’ouverture du championnat était l’occasion de replacer Djino dans les buts. Dans la lignée des matchs de préparation, la charnière Alexandre-Romain a été reconduite, épaulée par Seichon à droite et Quentin L. à gauche. La ligne de milieux était composée de PE et Guillaume au centre et de Raph’ et Jérem’ sur les ailes. Enfin, la doublette toulousaine Quentin N. + Gaël complétait le dispositif offensif.

Mathieu G et Antoine ont débuté la partie sur le banc, avant de rejoindre les postes d’arrière droit pour l’un et milieu gauche pour l’autre. La partie a donc débuté avec un 4-4-2 à plat, bien connu des joueurs.

Déroulé du match

Vu depuis le banc, le premier quart d’heure a été une véritable balade de santé pour les lions, face à un adversaire manquant d’engagement et de présence sur le porteur de balle. Et pour cause, les joueurs de Bagatelle ont débuté à 9 contre 11. A ce compte-là, les lions ont obtenu plusieurs occasions, sans n’en convertir aucune.

Puis les retardataires sont arrivés et ont mis fin aux espoirs des visiteurs. Au même moment, Antoine et Mathieu G. sont rentrés en remplacement de Guillaume et Seichon. Après plusieurs situations vendangées, Bagatelle a obtenu un corner. Mal renvoyé par la défense, le ballon a échoué dans les pieds de l’attaquant adverse qui l’a poussé au fond des filets (1-0, ~25e min).

Confiants dans leur jeu, les lions ont continué de construire en s’appliquant, sans comprendre que l’adversaire était maintenant en mesure de mettre en place un pressing tout-terrain. Quelques instants plus tard, Romain transmet à Alexandre, qui tente l’exploit pour se défaire du marquage. Défait du ballon, il ne peut que constater la qualité de feintes de l’attaquant adverses qui s’en va battre Djino (2-0, 28e min).

Après la bourde de leur charnière centrale, la peur s’empare des lions, d’autant plus que Bagatelle prend un malin plaisir à annihiler toute velléité de pressing avec un des redoublements de passes. Le troisième but ne se fait pas attendre, sur un contre (3-0, 35e min).

Alors que la mi-temps approche, l’arbitre siffle une faute (très discutable) au niveau du coin de la surface léonine. Le coup franc est tiré magistralement au second poteau, puis le numéro 7 de Bagatelle fusille Djino d’une tête (4-0, 40e min).

Taquin, l’arbitre vient me voir pour demander si nos joueurs ont joué la veille.

La mi-temps est l’occasion de changer de système tactique : le 4-4-2 est rangé au placard pour un 4-1-4-1, avec 3 milieux centraux : Antoine en récupérateur, Jérem’ et PE en relayeurs. Quentin N. reste seul en pointe. Cette nouvelle tactique permet de bloquer les techniciens adverses positionnés entre les lignes et de rééquilibrer le match.

Sur un ballon contré par Antoine, Quentin N. s’infiltre dans la surface et se présente au duel face au gardien adverse. Après un premier arrêt, le ballon revient sur Quentin qui n’a plus qu’à pousser le ballon pour marquer le premier but léonin de la soirée (4-1, 50e min).

Mais sur un nouveau corner, les joueurs de Bagatelle rétablissent un différentiel de 4 buts (5-1, 60e min).

Lancé en profondeur sur le côté droit, PE s’en va défier son adversaire direct. Après un cafouillage, le ballon est repris par Gaël qui rentre dans la surface et se fait sécher par le défenseur de Bagatelle. Le pénalty est converti par Alexandre, d’une frappe sèche dans le coin gauche du but (5-2, 65e min).

Mais le numéro 9 adverse, décidemment intenable hier soir, remet les pendules à l’heure en fin de match en crochetant Antoine et Alex avant de glisser le ballon dans le coin gauche du but de Djino (6-2, 70e min). Malgré quelques tentatives de part et d‘autre, plus aucun but ne sera marqué dans cette partie.

La suite du championnat s’annonce difficile face à Alfortville, lundi prochain. En cas de nouvelle défaite, les lions pourraient débuter leur championnat avec un handicap certain. Pourtant, le match contre Bagatelle a montré qu’avec de l’envie et une bonne disposition tactique les lions peuvent bloquer une équipe qui leur est supérieure.

Repost 0
Published by Lions de Menilmontant
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 17:44

Chers Lions

Rendez-vous lundi soir au Stade de la Poterne des Peupliers 2 rue Max Jacob 75013 à 19h45 pour un match contre Bagatelle.

Coup d'envoi 20h30

Pensez à venir avec votre formulaire de demande de licence signé et tamponné par le médecin ainsi que votre carte d'identité.

Romain

Repost 0
Published by Lions de Menilmontant
commenter cet article